Lugdunum Figurines

Visiteurs connectés : 2

Cliquez ici

MONTE SAN SAVINO

Située à 40 km de Sienne, 80 km de Florence, 14 km d’Arezzo, Monte San Savino, par sa position géographique, se situe en plein coeur de cette merveilleuse région qu’est la Toscane qui, par son passé d’antan, est riche en trésor archéologique, monuments historiques médiévaux et renaissance, sans parler de la fameuse cuisine toscane aux milles saveurs réputées dans le monde entier.
L’exposition "In Pace E Guerra", organisée par les "Modellisti Aretini", est située dans le musée des céramiques de la ville.
Le cadre est extraordinaire et unique puisque c’est, ni plus ni moins, les anciennes écuries et armureries de l’époque médievale, c’est pour dire. Pour l’anecdote, il n’en reste que 2 seuls exemplaires dans toute l’Italie.
Vendredi, après un accueil très chaleureux (nous étions les seuls étrangers présents, français en l’occurence), nous avons déposé nos pièces sur les displays. Surprise, loin d’être une petite exposition, le nombre de pièces et la haute qualité mise en démonstration laissent augurer un concours de grande classe. Les nombreux concurrents, avec des noms prestigieux de la figurine italienne, sont là pour en témoigner : Diego Ruina, Mariano Numitone, Nello Riveccio, Maurizio Berselli, Davide Decina, Antoine Lévêque, Emiliano Iacobacci, Pietro Balloni et bien d’autres encore.
Le concours se déroulait sur deux étages, figurines historiques et véhicules militaires au premier, figurines fantasy, avions et bâteaux au second.
Samedi, en compagnie de Diego Ruina, direction Sienne pour la visite du laboratoire Pegaso.
Imaginez-vous la traversée d’un bois immense d’une durée de 20 minutes, sur un chemin étroit et encaissé, montant légèrement, et tout d’un coup surgit un ancien cloître fortifié du XIIIème siècle, c’est une vision extraordinaire et inoubliable.
A l’arrivée, réception par le seigneur des lieux, Luca Marchetti qui nous a fait l’honneur de nous faire visiter ces lieux magiques qui sont classés monuments historiques.
Visite aussi de deux petites merveilleuses chapelles (interdiction formelle de prendre des photos, règle à laquelle nous nous sommes pliés respectueusement) avec des fresques et des peintures d’une fraîcheur et d’une beauté extraordinaires. Comment ne pas être inspiré devant tant de merveilles ! Car c’est dans une bâtisse voisine, entièrement en pierres de taille que se trouve le fameux laboratoire de Pegaso. Dans ces lieux, nous avons fait la connaissance d’un sculpteur de grand talent et de grand renom qui n’ont d’égal que sa gentillesse et sa simplicité. Andrea Jula, pour ne pas le citer, nous a fait le privilège de découvrir ses nouveaux masters qui, inutile de le dire, sont de toute beauté. Notamment, un chevalier croisé 90 mm (à pied) dans une superbe position et un guerrier germain 75 mm dont l’attitude dégage une noblesse et une force virile que seuls les artistes de grand talent savent retranscrire.
Vis-à-vis de la concurrence, pour une compréhension commerciale et la confiance qui nous a été faite, nous ne diffuserons pas de photos de ces nouveautés.
Afin de respecter l’intimité du maître des lieux, nous ne diffuserons pas également les photos du fameux cloître, merci de votre compréhension.
Retour à Monte San Savino, repas offert à tous les concurrents. Après-midi, photographie des pièces du concours où nous avons pu avoir le privilège d’admirer de près les figurines des grands maîtres italiens, un seul mot : époustouflant !
Je tiens à signaler aussi que nos photographies ont une plus grande qualité grâce au studio photo qui nous a été aimablement prêté. Un grand merci pour cette heureuse initiative spontanée.
Le soir, sortie pub en dehors de la ville avec une bonne partie des participants, ambiance garantie.
Dimanche, après un bon sommeil réparateur, nous avons continué nos prises de vue tranquillement. Midi, repas gargantuesque avec tous les participants, ambiance de nouveau assurée et pas question de faire régime.
Vers 15 h 30, remise des prix dans une salle explosive. Le prix du Lugdunum Figurines Club Lyonnais a été attribué à Davide Decina pour son Conan, pour la finesse et l’originalité de sa peinture et la mise en valeur de son personnage, du grand art.
Le moment le plus fastidieux est le rangement des pièces dans les boîtes de transport avec la cohue, heureusement pour nous, on repartait le lendemain et nous avons laissé passé le plus gros de la vague.
Après la photo traditionnelle sur la montée d’escaliers, on s’est résolu à partir vers notre hôtel pour poser le matériel. Retour à l’expo pour les au revoirs officiels et toujours chaleureux. Une chose tout de même à signaler, un très grand coup de chapeau à mon ami Luca Baldino et à toute son équipe des Modellisti Aretini pour leur disponibilité et leur dévouement pour nous faciliter notre séjour et diverses tâches.
On dit que le monde de la figurine est une immense famille, c’est à Monte San Savino que cela prend tout son sens. Je souhaite une seule chose, que cette exposition nationale devienne internationale et que d’autres clubs de diverses contrées profitent eux aussi du formidable et mémorable week-end que l’on a passé.
Vivement l’an prochain.

L. D’ORIO



Articles :